Mortal Kombat: Deadly Alliance

PS2
Date de sortie: 14 Février 2003
Éditeur: Midway

Présentation

La suite de Mortal Kombat sur PS2.

ACHEVE-LE! Deux mots que tout joueur qui se respecte reconnaîtra tout de suite. En l'occurrence, ils annoncent le retour tant attendu de 'l'autre' parent du beat'em up (pour la petite histoire, Street Fighter et Mortal Kombat sont toujours en instance de divorce, il paraît qu'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord sur qui gardera les albums de Stone et Charden et la cafetière). Le jeu de combat légendaire arrive maintenant sur PS2 avec des graphismes tout en 3D, de nouveaux persos et, bien entendu, avec son lot dégoulinant de fatalités inédites. Shang Tsung, le démon qui domine l'Outworld (le Monde Extérieur), s'est allié avec Quan Chi le sorcier et une fois de plus les forces du Bien doivent affronter l'Outworld pour sauver la planète. Quelques têtes connues et des "mortal kombattants" inédits se livrent sans pitié à des combats d'une violence inouïe. C'est l'heure du ... MORTAL KOMBAT!

Si vous connaissez un des épisodes précédents de MK (moins on parle de MK: Special Forces et MK: Mythologies, mieux c'est), vous vous sentirez vite à l'aise. Vous reverrez une bonne partie des visages "sympathiques" que vous avez appris à connaître et chérir comme Raiden, Johnny Cage, Sub-Zero, Sonya et Scorpion, alors que Bo' Rai Cho le Maître "surdimensionné", Drahmin le démoniaque, Blind Kenshi et Frost (Sub-Zero au féminin) viennent gonfler les rangs des nouveaux venus.

MK: DA lance une autre nouveauté, la possibilité de changer de style en cours de combat. Chaque combattant possède trois styles de combat, un à l'arme blanche et deux autres à main nues. Vous pouvez ainsi adapter votre tactique de combat au style de votre adversaire et selon le risque que vous voulez prendre (le style à l'arme blanche inflige plus de dégâts, mais les coups de votre adversaire sont aussi plus meurtriers). Tous les styles sont différents et les mouvements d'art martiaux disposent de magnifiques animations. Et puisqu'on aborde le sujet des graphismes, mieux vaut vous prévenir que vous allez détourner le regard devant des effets sanguinolents à vous retourner l'estomac, une gestion des impacts et blessures en temps réel et le réalisme des mouvements fatals, tels le Brain Ripper de Johnny Cage et l'Open Heart Surgery de Kano qui mériteraient vraiment d'être livrés avec un petit sac (en cas de nausées...).

En plus du mode Arcade standard et des modes 2-joueurs, le mode Konquête vous permet d'entreprendre le long voyage vers la véritable Illumination (ou vers le non-sens total). C'est un mélange d'entraînement et de test de vos compétences dans lequel vous devez réussir une série d'épreuves, de la plus facile (ce qui ne va pas mobiliser trop de cellules grises, par exemple, "avancer de trois pas, reculer de trois pas") à la plus compliquée (qui, elle, frise le ridicule, du genre "battre Shao Khan d'une seule main, en jonglant avec des tronçonneuses, tout en chantant la Marseillaise"... je plaisante). Si vous réussissez une épreuve, vous gagnez des pièces qui vous permettent d'ouvrir des cercueils dans la Krypte (koolos!), qui recèle des bonus cachés: des nouveaux persos, des nouvelles tenues de combat et mêmes des photos des programmeurs (youpi!).

Après une longue traversée du désert, la franchise Mortal Kombat de Midway en a finalement eu assez de se faire laminer de partout. Elle s'est refait une santé et revient plus musclée que jamais pour montrer aux prétendants actuels qui est la véritable star des beat'em up. A la base, MK:DA est un beat'em up béton avec des persos originaux et un maniement instinctif. Rajoutez à cela les trois styles de combats flamboyants, une animation fluide et un degré de réalisme tel qu'il laissera des hématomes à votre grand-père et vous savez maintenant pourquoi c'est une alliance fatale à ne manquer sous aucun prétexte.

 

  • Des graphismes tout en 3D


  • Changement de style en cours de combat


  • Persos traditionnels de Mortal Kombat contre des nouveaux sinistres adversaires


  • Fatalités écœurantes à vous retourner l'estomac


  • Rendu réaliste du sang et des blessures


 


Partager

Google+