Syphon Filter: Dark Mirror

PSP®
Date de sortie: 14 Juillet 2006
Développeur: SCEE
Éditeur: SCEE

Présentation

Précis. Rapide. Efficace. Logan est de retour.

Le spécialiste des opérations secrètes Gabe Logan revient pour combattre une nouvelle menace mondiale.

  • Plus de 30 missions qui vous conduiront aux quatre coins de la planète, de Garmisch à Helsinki
  • Mode "Frappe de précision" pour de l'action intense et des séquences d'infiltration pleines de suspense
  • Fonction Partage du jeu et modes infrastructure et ad hoc pour un maximum de huit joueurs

Preview

Syphon Filter: Dark Mirror

Le roi de l'action toutes plates-formes PlayStation confondues débarque enfin sur PSP pour sauver le monde.

Gabe Logan combat le terrorisme international depuis l'ère de la PSone. À présent, le célèbre agent secret va jouer les héros dans une aventure entièrement inédite sur PSP;

Dans, Syphon Filter: Dark Mirror, Gabe et sa partenaire Lian Xing parcourent la planète pour retrouver la sombre organisation Red Section, et en savoir plus sur le mystérieux projet Dark Mirror.

Lors d'une série de missions en solo, Gabe (ou parfois Lian Xing) doit utiliser toute une série de tactiques, de gadgets d'espionnage géniaux et d'armes redoutables pour s'infiltrer, accomplir sa mission et sortir vite fait bien fait.

SF:DM est bel et bien un jeu d'action, mais ce n'est pas de la guerre à gogo comme dans SOCOM: US Navy SEALs Fire Team Bravo. Et même si la prudence, la protection et la tactique ont leur importance, il ne s'agit pas d'un jeu d'infiltration comme Splinter Cell: Essentials. Panaché des deux, ce jeu d'action tactique rappelle la Bons Baisers de Russie, par la classe de son agent secret.

Ce style se met en évidence dès le début, avec d'excellentes cinématiques en images de synthèse et une musique à la Hitchcock très entraînante pour ce genre de jeu. De fait, avant même le début des hostilités, vous savez que vous allez être gâté.

Lorsque vous entrez dans le vif du sujet, la qualité continue d'être au rendez-vous, avec des graphismes ultra détaillés, d'excellents doublages en anglais (bien qu'un brin stéréotypés) et des gadgets à faire pâlir Q d'envie.

Gabe dispose d'une torche et de lunettes dotées de trois modes de vision. Le premier, l'EDSU (Electronic Device Sensing Utility) est surtout là pour sortir de la panade si vous êtes coincé. Il vous montre les objets avec lesquels vous pouvez entrer en interaction, notamment des interrupteurs secrets et des portes plus ou moins bien cachées. La vision nocturne est fidèle à son appellation, mais le mode le plus utile est sûrement la vision thermique ou infrarouge. Cette dernière vous permet de repérer les ennemis dans des environnements enfumés et de voir à travers certains murs. Voilà qui s'avère bien pratique lorsque vous pénétrez dans un nouveau lieu ou que vous essayez de couvrir un équipier qui s'infiltre à travers un toit au-dessus de vous.

La plupart des armes n'auront aucun secret pour les joueurs aguerris : pistolets à silencieux, mitraillettes et fusils d'assaut de toute sorte... Mais c'est le fusil de précision de Gabe qui procure le plus de fun. Vous pouvez charger le fusil avec des balles traditionnelles, des fléchettes électriques paralysantes, des fléchettes à gaz, voire des munitions ultra explosives lorsque vous voulez faire le ménage dans une pièce. De toute évidence, les développeurs ont voulu concurrencer l'arsenal jouissif de Snake, mais Gabe n'a pas à rougir du sien. Son équipement est parfaitement adapté au rythme trépidant du jeu.

Se protéger derrière un mur n'a rien de nouveau (Solid Snake le fait depuis des années), mais ce concept est parfaitement huilé dans SF: DM, surtout quand vous tirez. Étant donné que vos adversaires informatiques se déplacent et se mettent à couvert avec une redoutable efficacité, il pourra aussi vous sauver la vie.

En plus d'un mode solo qui n'est pas prêt de vous lasser, SF: DM vous permet d'affronter vos amis via les modes sans fil ad hoc et infrastructure. Quatre modes en cinq-contre-cinq vous attendent, notamment Team Deathmatch, Rogue Agent et Objective.

Le genre du shoot'em up à la troisième personne est en train de devenir un chouïa encombré (SOCOM, 50 Cent, Splinter Cell, Monster Hunter, Bons Baisers de Russie, Dead to Rights, etc.). Ce nouveau soft plein d'originalité est donc le bienvenu, d'autant qu'il nous propose un cocktail d'action, d'espionnage et de fun multijoueurs jamais vu sur PSP.